identifier un insecte de maison, Exterminateurs Associés, photo

Comment identifier un insecte de maison?

Comment identifier un insecte de maison ?

Il peut être assez courant d’être confronté à la présence d’insectes dans son logement. Si certains sont inoffensifs ou simplement de passage, d’autres sont susceptibles de représenter des risques sanitaires. De plus, certaines espèces possèdent la faculté de proliférer très rapidement tout en véhiculant des maladies. Dans tous les cas, il convient de procéder à l’identification de l’insecte en question afin de savoir quelles sont les mesures adéquates à prendre. Ceci n’est pas une tâche facile, car identifier un insecte est une opération délicate. Cela est néanmoins possible, tout en gardant à l’esprit qu’il est toujours préférable de faire appel à un exterminateur.

Les différents ordres des insectes

Une première chose à faire pour l’identifier est de déterminer l’ordre auquel un insecte appartient. On distingue, entre autres :

  1. L’ordre des coléoptères, ces derniers étant assez facilement reconnaissables par le biais de leur coquille et leur paire d’ailes, comme les charançons, les dermestes.
pyrale indienne, insecte de maison

2. L’ordre des lépidoptères qui comporte, par exemple, la pyrale indienne (également appelé la teigne des fruits secs).

dermeste du lard, insecte de maison

3. L’ordre des hémiptères dont font partie les punaises de lit.

punaise de lit

4. L’ordre des dictyoptères qui regroupe essentiellement les coquerelles (blattes).

coquerelles

5. L’ordre des siphonaptères dont font partie les puces peut faire des ravages à l’âge adulte.

puce

6. L’ordre des hyménoptères, assez facile à identifier. Cela peut être, entre autres, des fourmis (de pavé ou charpentières), des abeilles ou des guêpes.

fourmis charpentières

* Photos tirés du site Espace pour la Vie

Ces premières distinctions faites, il peut être ensuite très utile de dissocier les insectes selon trois catégories : les insectes rampants, volants ou de passage.

Les insectes rampants

Ces insectes sont des adeptes des lieux chauds ou pourvus d’humidité. Leur taille peut varier et être comprise entre dix et quarante millimètres.

La coquerelle, aussi appelée blatte, est un insecte de maison, rampant, bien connu. Elle est capable de se cacher dans les recoins ou les fissures, endroits où la femelle sera plus susceptible de pondre ses œufs.

La punaise de lit, quant à elle, est de forme ovoïde et mesure entre quatre et huit millimètres. Cachée durant la journée, elle ne sort que la nuit dans le but de piquer le dormeur.

Les insectes volants

On pourra mentionner les mites qui sont des nuisibles particulièrement indélicats.

Les pyrales indiennes sont susceptibles de s’attaquer aux textiles ou aux aliments. Possédant l’apparence de petits papillons, beiges ou grises, elles mesurent entre dix et vingt millimètres. Lorsqu’elles sont encore à l’état de larve, elles s’apparentent à de petites chenilles.

À l’arrivée du printemps, les abeilles et les guêpes reviennent en force. La prudence est de mise si vous avez affaire à un nid de guêpes. Notre équipe a d’ailleurs écrit un article sur le sujet. Quoique les abeilles et les guêpes piquent, il est plutôt rare qu’elles le fassent si elles ne se sentent pas en réel danger. Mieux vaut ne pas improviser une quelconque manœuvre pouvant les effrayer.

Les insectes de passage

Le charançon est un insecte de maison bien souvent malgré lui. Vivant parfois dans les pots de fleurs, il peut se retrouver dans votre maison lorsque ces derniers sont rentrés. Il mesure environ un centimètre, est noir avec un corps ovale. Il envahit (et détruit sur son passage) la plupart du temps les produits alimentaires secs (farine, céréales, riz…), les plantes et les structures de bois des infrastructures.

La fourmi de pavé comme son nom l’indique se trouve généralement à l’extérieur. Contrairement aux fourmis charpentières, celle-ci est de petite taille (entre 2,5 et 3 mm). On la reconnait généralement par un nid construit à partir de sable. Une infestation de fourmis peut avoir de graves conséquences sur vos denrées alimentaires.

Pour conclure, les coquerelles peuvent s’inviter chez vous sans préavis. Noires ou brunes, elles vivent surtout la nuit. Souvent associées à la saleté, il s’agit plutôt d’un mauvais entretien des maisons. L’infestation de coquerelles peut donc causer des problèmes de santé, dont des irruptions cutanées, des infections urinaires, d’hépatite et même d’allergies. Mieux vaut régler la situation afin de stopper leur propagation, car elles se reproduisent rapidement.

En terminant

Bref, il existe une panoplie d’insectes de maison qui ont chacun leurs spécificités. Avant de tenter de procéder à leur extermination par vous-mêmes, contactez un exterminateur certifié qui saura en faire l’identification avec justesse en plus de vous suggérer le meilleur traitement pour vous en débarrasser. Vous pouvez également effectuer une première recherche en consultant notre page de produits.

Article mis à jour : 31 janvier 2020