La blatte germanique (coquerelle) adopte  des comportements surprenants qui méritent qu’on s’y attarde. Ces bestioles dégoutantes sont généralement très peu appréciées en tant que colocataires.

À part souhaiter ardemment vous en débarrasser définitivement, avez-vous déjà songé au fait qu’une coquerelle se tourne sur le dos ? Dans quelles circonstances cela survient-il ?

Voici un aperçu de leur mode de vie et ce qui les pousse à se coucher sur le dos :

  1. Le cycle de vie des coquerelles
  2. Le mode de reproduction des blattes
  3. Pourquoi la blatte germanique se met-elle sur le dos ?

 

Homme dans un bureau dégouté par une blatte

1. Le cycle de vie des coquerelles

Cet insecte se développe idéalement dans les lieux où la température est de 25 °C. Dans ces conditions, une femelle vit environ 280 jours, de la ponte à sa mort (dont 3 mois à l’état larvaire).

 

Ces bestioles ont une vie sexuelle très active ! Une femelle s’accouple 5-8 fois en 80 jours. Elle conserve les oothèques dans ses voies vaginales, qui contiennent chacune 20-40 œufs.

 

Quand l’oothèque est arrivée à maturation, la femelle dépose son nid de coquerelles dans un lieu propice, chaud et sombre (comme des recoins abrités, l’arrière d’un revêtement mural décollé, des graines, etc.). Une femelle en danger éjecte l’oothèque qu’elle porte, d’où la légende qui prétend que quand on écrase une coquerelle, celle-ci donne naissance à sa progéniture.

Blatte germanique qui expulse un oeuf

 

2. Le mode de reproduction des blattes

Il existe des milliers d’espèces de blattes. La variété dite germanique devient mature sexuellement au bout d’environ 40 jours, dans les conditions idéales de développement.

 

Une coquerelle peut former jusqu’à 7 poches d’œufs au cours de sa courte existence. La reproduction débute dès la première mue. La première poche est pondue par la femelle environ 7 à 14 jours après la fécondation. Par conséquent, il suffit de quelques individus pour générer une véritable infestation de coquerelles en peu de temps… un véritable cauchemar !

 

La femelle transporte la poche d’œufs à l’intérieur de son corps et la nourrit pendant l’incubation. Elle réduit d’ailleurs son activité au minimum pendant cette période d’incubation. La femelle absorbe de l’eau, dont elle utilise la pression, pour expulser la poche d’œufs.

 

Les jeunes larves sont abandonnées à proximité d’un point d’eau, étant donné que leur rayon d’action s’avère limité à ce stade. La blatte mute jusqu’à 6 fois à l’état larvaire.

 

Maintenant que vous en savez davantage sur leur mode de reproduction, vous comprendrez qu’il est impossible d’en venir à bout soi-même et qu’il importe de confier la tâche à un exterminateur de coquerelles.

 

3. Pourquoi la blatte germanique se met-elle sur le dos ?

Saviez-vous que les yeux des coquerelles sont situés à la hauteur de leur dos ? Pour mourir, elles préfèrent se retourner pour ne pas être gênées par la lumière. Quand ces insectes sentent que leur fin est proche, même très affaiblis, ils déploient toute leur énergie pour se retourner tant bien que mal sur leur dos.

 

Se retourner sur le dos peut également constituer pour les coquerelles un stratagème de défense : elles peuvent simuler la mort. Les coquerelles retournées ne meurent pas toutes nécessairement. Certaines s’efforcent de se redresser de toutes leurs forces, mais abandonnent après s’être fatiguées, et jouent à la mort. Si quelqu’un les touche avec un balai, par exemple, leurs pattes agrippent les poils et elles se redressent. Puis, elles s’enfuiront à toute allure dans les recoins sombres d’une pièce.

 

En cas d’infestation de coquerelles, faites appel à Exterminateurs Associés pour ses services d’extermination de coquerelles à Montréal. N’hésitez pas à nous contacter pour connaitre les produits d’extermination pour les blattes.