Montréal : (514) 351-8989

Charançon, il ne faut pas lésiner! Ces insectes de maison et leurs larves peuvent causer des dégâts considérables, non seulement aux provisions de denrées sèches, mais également dans le jardin et dans les matériaux qui composent votre maison. Ils peuvent s’attaquer aux plantes du potager. Certains sont très friands de bois humide et se logent dans les poutres des bâtiments. Voilà pourquoi il est impératif de les exterminer le plus rapidement possible.

photo charançon du riz, Exterminateurs Associés

Qu’est-ce qu’un charançon ?

Cet insecte ravageur de l’ordre des coléoptères s’attaque aux céréales. Le charançon peut causer des dégâts considérables dans les denrées alimentaires, les plantes et les structures en bois des bâtiments.

La plupart des gens les confondent avec les mites. Il s’agit de petits insectes noirs de maison que l’on aperçoit souvent dans la cuisine, en particulier dans les céréales, notamment les paquets de riz et plus encore.

Leurs larves s’avèrent particulièrement préjudiciables. Elles ressemblent à de petits vers. La femelle adulte perce les grains de riz pour y pondre un œuf à l’intérieur, qu’elle rebouche ensuite avec ses sécrétions. De cette façon, la larve a de quoi assurer sa subsistance pendant son développement. La femelle pond jusqu’à 10 œufs par jour (pour un maximum de 250 œufs par insecte).
On reconnaît ces insectes de maison aux signes distinctifs suivants :

  • Longueur maximale de 3,18 mm ou 1/8 pouce. Ils sont parfaitement visibles à l’œil nu.
  • De couleur brun-rouille, noire, parfois rouge. L’insecte contraste largement dans les sacs de riz.
  • Le charançon comporte six pattes, son dos est aplati. Sa forme globale est allongée. On le reconnaît à son long rostre (organe buccal).
  • Il existe plusieurs espèces présentes au Québec : du riz (Sitophilus oryzae); du blé (Sitophilus granarius); du maïs (Sitophilus zeamais); du pin blanc ou de l’épinette (Pissodes strobi)
  • Cet insecte pénètre sans problème à l’intérieur d’emballages en papier, carton et cellophane.
  • Il infeste les cultures, silos à grains, boulangeries, magasin d’alimentation, etc.
  • Cet insecte de maison raffole d’une panoplie de denrées sèches comme le riz et les grains, les biscuits, les céréales, les farines, les épices, les pâtes alimentaires, les mélanges à gâteaux, etc.
  • Avec un très long cycle de vie de 3 années, la larve et l’insecte causent des dommages.
  • Cet insecte est sensible au dessèchement. Il préfère les endroits sombres et son activité s’avère principalement nocturne.

Photo gestion parasitaire d'insecte de maison

Quels sont les signes d’infestation ?

Il y a probablement une infestation si vous observez les indices suivants :

  • Vous remarquez des larves de couleur blanchâtre en forme de « C » et plissées, dans le riz et autres grains comme le blé et le maïs.
  • Observez attentivement les grains de riz. Vous devriez apercevoir des trous visibles et que des grains ont été évidés.
  • La respiration de plusieurs petits insectes noirs de maison devrait engendrer de la condensation à l’intérieur des sacs de nourriture sèche. Cette humidité pourrait développer de la moisissure sur les produits.
  • Vous remarquez la présence d’insectes adultes foncés dans des sacs de céréales transformées comme les biscuits, pâtes alimentaires ou flocons d’avoine.

Mieux vaut prévenir… que d’avoir de mauvaises surprises !

Il est préférable de prendre de bonnes habitudes de prévention que d’avoir à composer avec une infestation de ces nuisibles.

  • Dès qu’il survient des dégâts de nourriture, nettoyez le tout immédiatement.
  • Effectuez régulièrement le ménage de vos armoires et garde-manger. Passez l’aspirateur et fermez les sacs de poubelles.
  • Munissez-vous de contenants hermétiques en métal, plastique rigide ou en verre pour y ranger vos grains de riz, semoules de maïs et autres produits céréaliers.
  • Avant de remplir de nouveaux vos contenants, prenez le temps de les nettoyer soigneusement et de les sécher.
  • Si vous trouvez des larves, faites bouillir les céréales pour tuer les insectes avant de jeter les denrées infestées.
  • Autour du garde-manger, colmatez toutes les fissures dans les plinthes et les murs.
  • Déshumidifiez, car les larves recherchent l’humidité.

En conclusion

Contrairement à ce que la plupart des gens pensent, il ne suffit pas de jeter les aliments contaminés aux ordures pour se débarrasser d’un problème de ces insectes nuisibles. En fait, cela aggravera la situation ! Faites appel aux services d’Exterminateurs Associés pour intervenir avec des solutions efficaces pour l’élimination définitive d’une infestation.

Par |2019-07-30T13:21:52-04:0030 juillet, 2019|Charançon, Gestion parasitaire|0 commentaires

Laissez un commentaire